Traces GPS (Liste)

Traces GPS du Cévennes Trail Club

Partager votre Trace

SAUTA ROC 2016

    SAINT GUILHEM LE DESERT

RÉPARTITION DIFFICULTÉ

DISTD+NIV.DIFF

   26km   1000m+
Photo du profil de Eric
  

1 ère fois que je partais sur aussi long et autant de dénivelé en compétition ( oui cela a de quoi en faire sourire, à juste titre, certains d’entres vous bien habitués à beaucoup BEAUCOUP plus long :-) )
Parti doucement, dans le ventre mou (trop mou?) pour un tour de village avant d’attaquer la première montée prncipalement sur un ancien chemin pavé. Ensuite on attaque le monotrace assez refermé. Dans ces 2 premières portions je suis partagé, car je me sens bien pour le moment.
Point positif: je suis avec des gens qui ont l’habitude de ce genre de distances, donc un bon repère pour moi qui ne sait pas encore me situer.
Inconvénient: j’ai le sentiment de trépigner parfois sans pouvoir doubler vu le terrain et risque d’être sur un faux rythme…
Faits notables:
Km 3,200 (environ) sciatique droit qui se rappelle à mes bons souvenirs… je me dis que ce n’est qu’une information et que je vais continuer (“Au mental”)
Km 3.800: le concurrent précédent m’envoie une branche (involontairement!) en plein dans les yeux…
Km 3.810: je pleure… au moins je pense plus au sciatique…
Km 5 (environ) on se retrouve sur une portion en plein soleil. Je me demande comment fait le mec que je vois devant moi en collants, booster, manches longues, gants… et bonnet (!) alors que moi je transpire déjà comme une dinde américaine à 2 jours de thanksgiving…
1er ravito à 10km, presque que de la monté jusque là, et pour pas être dépaysé un petit coup de cul après avoir fait le plein des gourdes…
Ensuite, c’est une alternance de montées (surtout) et descentes ou portions roulantes… Je me sens bien et continue à doubler, même en montées… Je prends le temps qaund même de profiter des superbes paysages sous un ciel bleu azur et un soleil d’hiver très doux. Plaisir des yeux en même temps que le bien être de l’effort.
Montée un peu rude (piste DFCI bétonnée) sur quelques centaines de mètres avant le second ravito. ensuite, ça roule, et ça descend… Je lâche tout! Objectif: moins de 3heures…
J’arrive à la fin, avec encore des réserves (oui, j’aurais pu/du partir un peu plus devant…)
Mes 2 joyaux sont là pour m’accueillir, et la pub du CTC est faite par le speaker de la course.
Mes impressions? Un super parcours ( seul bémol: ces monotraces trop fermés pour doubler), un temps idéal, des paysages sublimes, une bonne gestion (certes perfectible) , une fierté de cette première que je dédicace à celle qui fut, est, et sera…

Eric

 Galerie Photos