Le E-liquide a-t-il une date d’expiration ?

Le E-liquide est le contenu consommable d’une cigarette électronique qui existe sous différents arômes. Comme tout produit, ce liquide a une date limite d’utilisation optimale qui y figure. Cependant, la plupart des vapoteurs n’ont pas connaissance de cette date et l’utilisent ou pas jusqu’à expiration. Quelle est donc cette date d’expiration ?

La date d’expiration : une obligation pour tous les produits consommable

Comme pour tous les produits destinés à la consommation, il est fait obligation aux fabricants de mentionner une date d’expiration sur les flacons. Pour ce faire, deux types de marquage sont possibles pour le fabricant. En’ effet, il a le choix entre la DLC qui veut dire Date Limite de Consommation qui est mis sur les emballages sous la forme de << à consommer jusqu’au DLC >> ou DLUO qui signifie Date Limite d’utilisation Optimale que l’on peut voir sur les emballages sous la forme << à consommer de préférence avant le DLUO ou DDM>>. La Date Limite Consommation (DLC) fixe la date à compter de laquelle le liquide n’est plus consommable pendant que la Date Limite d’Utilisation Optimale(DLUO/DDM) met l’accent sur la date à partir de laquelle le liquide perd ses propriétés tout en restant consommable. 

Voir Aussi  Comment fonctionne une cigarette électronique ?

Pour un E-liquide, terme approprié DLUO ou DDM

Voilà une information qui devrait rasséréner ceux qui n’en avaient pas connaissance et affoler ceux qui ont mis à la poubelle leurs flacons de e-liquide pensant qu’ils étaient périmés. On ne parlera donc pas de Date Limite de Consommation (DLC) pour un E-liquide, mais plutôt de la Date Limite d’Utilisation Optimale (DLUO/DDM). En effet, c’est-à-dire que le e-liquide ne devient pas nuisible après la date indiquée sur le flacon, mais tout simplement que celui-ci risque de perdre en qualité au fil du temps. Pour être plus claire, en consommant le liquide après la date limite, il y a quelques risques de dégradation de ses composants, raison pour laquelle vous retrouverez régulièrement des messages du type  » À consommer de préférence avant  » ou en anglais  »Best before ».

Les composants du liquide qui sont concernés par une dégradation

Avant tout, il est important que tous les vapoteurs sachent que l’exploration de la date indiquée ne rendra pas le liquide nuisible ou dangereux à la consommation. Assurément, la date inscrite sur le flacon est une date avant laquelle il est conseillé de vapoter pour avoir sa véritable saveur, parce que faire reposer un e-liquide est une chose, mais le laisser vieillir trop longtemps en est une autre qui ne lui apportera certainement pas de la maturité comme c’est le cas du vin. Notez que les arômes et la nicotine sont les composants qui peuvent être altérés et perdre de leur qualité à cause du temps, des variations de température et surtout de la lumière. Cependant, le propylène glycol et la glycérine végétale ne risquent pas de se décomposer au fil du temps. Ils ne font donc pas partie des composants dégradables. 

Voir Aussi  Quelle est la meilleure montre Garmin Forerunner 45S ?

Conservation optimale du e-liquide

Les fabricants de ce produit proposent aux vapoteurs ignorants quelques conseils pour prolonger la durée de vie du liquide. Pour cela, il est vivement conseillé de veiller aux écarts de température, de tenir le e-liquide loin de tous types de rayons UV, de le mettre à l’abri de la lumière, de la chaleur et du froid, mais aussi d’éviter de le ranger dans le réfrigérateur. Tout cela dans le seul but d’éviter qu’il ne perde sa saveur. Il est aussi conseillé de vapoter le e-liquide une fois la période de steep terminée et dans les six mois après l’ouverture de la bouteille. Par ailleurs, le fabricant met en avant un conseil peu recommandé qui est celui de secouer le flacon avant tout usage pour éviter que l’arôme ne se retrouve au fond du flacon. 

Faites un test avant de vaper 

Si la DLUO du liquide est dépassée, il est conseillé de sentir le E-liquide pour savoir si elle a une odeur différente de celle qu’elle a d’habitude. Ensuite, observez sa couleur qui ne doit pas être trouble ou opaque. Dans le cas où ces deux méthodes présentent des caractéristiques dont vous n’avez pas l’habitude, évitez de vaper. Toutefois, comme ces méthodes ne vous permettent pas de savoir si le liquide est toujours en bon état ou pas, vous pouvez quand même vapoter le liquide. Dans l’éventualité où le goût ne vous convient pas ou s’il parait bizarre, voire acide, il vaut mieux s’en débarrasser.

Voir Aussi  Comment peut-on devenir un préparateur de commandes chez Amazon ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *