Quelle pression pour des pneus de VTT

Les pneus sont l’un des composants les plus importants en ce qui concerne les performances de votre vélo VTT. Obtenir la juste pression des pneus sur votre vélo de montagne est essentiel à sa performance sur la piste. Cependant, il existe un certain nombre de variables qui entrent dans la détermination de la plage de pression idéale pour un pneu de vélo de montagne, telles que la largeur et l’épaisseur de la carcasse du pneu, le composé de caoutchouc, le diamètre, la largeur et la forme générale de la jante.

Quels facteurs influencent la pression des pneus de vélo de montagne?

Comme nous l’avons déjà mentionné, un certain nombre de facteurs influencent la « bonne » pression des pneus pour vous et votre vélo. Passons-les en revue.

Poids du pilote et du vélo

Le point de départ logique est le poids combiné de vous et de votre vélo. Il va de soi qu’un cycliste et un vélo plus lourds vont avoir besoin de pressions plus élevées qu’un cycliste plus léger.

Terrain

Personne ne veut passer du temps à réparer des crevaisons au bord d’un sentier. De même, sur quelle surface allez-vous rouler? Si vous roulez dans un endroit super-rocheux et racinaire, peut-être sur un terrain rapide, vous pourriez donc frapper ces fonctionnalités à la vitesse, vous devrez peut-être augmenter un peu la pression.

Des pressions plus élevées signifient moins de déformation des pneus lorsque vous frappez un rocher, et donc moins de risque qu’il perfore. Bien que si les pressions sont trop élevées, vous pouvez augmenter le risque de déchirer la carcasse de votre pneu sur un bord tranchant.

À l’inverse, si vous roulez sur un terrain plus lisse, ou peut-être à des vitesses plus basses (pensez aux sentiers technologiques boueux et racinaires super raides), des pressions plus basses permettront au pneu de se déformer davantage, ce qui lui permettra de mieux se mouler à la forme du sol, renforçant ainsi l’adhérence.

Style de conduite

Bien que moins « mesurable », le style d’un coureur peut également être pris en compte. Si vous êtes un peu plus précis dans votre conduite, tissant en douceur à travers les obstacles, vous pourriez vous en tirer avec quelques psis de moins. Cependant, si vous êtes quelqu’un avec plus d’un style point-and-shoot, vous devrez peut-être accorder un peu plus d’attention à la protection contre la perforation.

Comment la construction d’un pneu influence-t-elle la pression des pneus?

Maintenant, regardons les pneus eux-mêmes. Après tout, même les meilleurs pneus de vélo de montagne sont livrés dans une large gamme de largeurs, de diamètres, de composés et de types de carcasses qui peuvent tous influencer la pression requise.

Largeur des pneumatiques

La largeur des pneumatiques aura un impact sur la pression correcte. Cela concerne également la forme et le volume global du pneu, qui dépend lui-même de la largeur interne de la jante de la roue du vélo lorsqu’il est monté.

Un pneu plus large aura un plus grand volume d’air à l’intérieur. De même, un pneu donné, sur une jante plus large, se gonflera plus large que le même pneu sur une jante plus étroite.

De plus, faire fonctionner un pneu de volume plus élevé à une pression trop élevée le rend plus susceptible de se sentir surchargé. En règle générale, un pneu de volume plus élevé peut fonctionner à des pressions légèrement inférieures à celles d’une configuration de pneu de volume inférieur.

Largeur de jante

En allant un peu plus loin dans ce domaine, les pneus plus larges ont tendance à mieux fonctionner sur des jantes plus larges. Un pneu large sur une jante étroite peut être plus en forme d’ampoule une fois gonflé et enclin à rouler d’un côté à l’autre sur une jante, conduisant à une sensation imprécise.

Composé de pneumatique

En plus du type de carcasse de pneu, vous voudrez également prendre en compte le composé du pneu. Le composé de pneu fait référence au mélange de matériaux fabriqués pour fabriquer le caoutchouc. Certains seront plus doux que d’autres.

Un pneu composé souple donnera plus d’adhérence pour une pression donnée, car le caoutchouc lui-même augmente la traction. Ici, vous pourriez envisager d’ajouter une touche plus de pression car cela donnera au pneu plus de protection et de stabilité, tout en conservant l’adhérence que vous souhaitez.

Alors, quelle pression devez-vous appliquer sur vos pneus?

Comme vous l’aurez appris maintenant, il y a beaucoup de détails ici, et trouver la bonne pression pour vous et votre vélo est en partie de l’art, en partie de la science.

Cependant nous vous conseillons d’opter pour une pression d’entre 30 et 40 PSI.

Voir Aussi  Quelle pression pour les pneus VTT 26 pouces ?

Nous vous recommandons d’utiliser des pneus tubeless pour le VTT.

Tout d’abord, nous supposons que votre vélo VTT est configuré tubeless. Cela signifie que le tube intérieur a été retiré, la jante scellée avec une bande de jante ou c’est une conception UST (Universal Standard Tubeless), et une vanne tubeless et un scellant tubeless ont été ajoutés.

Une configuration tubeless vous donnera plus de protection contre les crevaisons et aidera à fournir une meilleure qualité de conduite, car le frottement entre une chambre à air et l’intérieur du pneu peut inhiber la capacité du pneu à se déformer sur la piste.

Le passage à tubeless évitera les crevaisons si vous frappez une racine ou un rocher avec un pneu tendre.

Vous pouvez également faire fonctionner des pneus tubeless à des pressions légèrement inférieures, car vous supprimez le risque de pincements à plat, où une chambre à air est pincée contre la jante et la perce. Si vous utilisez des chambres à air, nous vous recommandons d’examiner les avantages de tubeless pour le vélo de montagne.

Deuxièmement, nous ne parlons pas d’inserts de pneus dans ce guide. Les inserts de pneus sont des anneaux de mousse qui se trouvent à l’intérieur d’un pneu tubeless. Ils offrent une gamme d’avantages potentiels, y compris une stabilité accrue des pneus, une protection contre la perforation et une sécurité des pneus. Généralement, ils vous permettront également d’exécuter des pressions de pneus plus basses.

Devriez-vous simplement pomper vos pneus à la pression recommandée sur le flanc?

Les pneus ont généralement beaucoup d’informations à digérer sur les flancs. Cela peut inclure le type de carcasse, la largeur, le composé et les pressions maximales et minimales.

En règle générale, vous ne devriez pas aller au-dessus ou au-dessous de la plage de pression indiquée, mais de nombreux coureurs courent des pressions plus basses sans aucun problème, en particulier sur une configuration tubeless. Évidemment, vous le faites à vos propres risques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *