test3

Le Restonica et Tavignanu Trail

Presentation

Inscrit à la Restonica depuis quelques mois, le jour tant attendu ou redouté arrive à grand pas.
Nous voici arrivés en Haute Corse à St Florent ! Cette île est à couper le souffle…

image165

image027

image203

image026

image056

Nous ne pouvons pas résister à continuer les entraînements tellement il est merveilleux de courir dans le maquis, non loin des plages paradisiaques. Il faut pourtant que j’arrive à me résonner, surtout que Cris ne prévoit pas de course et elle est en pleine forme…
… sauf que la veille du départ, nous apprenons que notre voisin passe également ses vacances en Corse mais qui ne pourra malheureusement pas prendre le départ du Tavignanu. Ce qui donne bien évidemment une folle envie à Cris de s’engager sur ce trail !
Gros changement de programme, ma seule toile de tente ne suffira donc pas à faire dormir toute la famille. Tous les hôtels sont complets. Il nous reste donc qu’une seule solution, racheter une tente supplémentaire, nous voici donc partis à la recherche de matériel de camping dans les boutiques de plage !! Mais ça fonctionne !!! Le hasard fait bien les choses par moment.

2015-07-10 16.58.52

Le campement de la famille

La veille, à mon plus grand plaisir, nous allons tous les deux chercher nos dossards, bien heureux de partager ce moment avec Cris. Merci à Laurent qui nous offre son dossard. Cris prendra le départ avec Eddie, un ami de Laurent !

Une toute petite nuit s’annonce. Le réveil sonnera à 3H15 pour un départ à 5H00.

1436715750790

Cris souhaite me voir partir, elle m’accompagne sur la ligne de départ, le sien sera plus tard à 6H30.
En attendant, elle va faire la rencontre de Doumè (Dominique Luciani), le vainqueur de l’ultra Trail 110 km avec 8000 de D+ et de ses amis, ils vont faire une petite séance photo. Elle ne verra donc pas le temps passer pour attendre le départ !

1436715751410

IMGP0337

 

 

LE TAVIGNANU par Cristelle

image320

Tout d’abord, il faut savoir que je n’aime pas les compétitions, vous avez peut-être pu vous en rendre compte pour certains. Cependant, j’en avais une folle envie, allez savoir… pourquoi… ? la beauté de l’île, la gentillesse des Corses, le mari, les enfants, les amis qui vous poussent ? ou la folie… c’est fort possible.
Je me lance, c’est décidé. Et je vais m’en vouloir, surtout sur les 10 derniers kilo où la chaleur est insoutenable même pire que ça. C’est une chaleur qui vous remonte par le bas, qui vous étouffe. Les dalles se sont chargées de cette chaleur dès les premiers rayons de soleil. D’ailleurs un concurrent de l’ultra nous dira le lendemain que dès 9 h lorsqu’il passait, il faisait déjà chaud alors imaginez vers midi. J’ai bien failli tomber. D’ailleurs le dernier ravito improvisé, celui qui m’a sauvé, gourde remplie à bloc avec de l’eau de source me servira à m’arroser jusqu’à l’arrivée. Il n’y aura pas de photo heureusement.
Sans parler du départ, en côte bien sûr ! où nous allons être entassés pendant 2 h, en se prenant les bâtons des concurrents de devant ! Impossible de doubler, je pense à Eugénie à ce moment là et j’essaie de doubler comme elle, en m’excusant… Euh !!! Non ça va pas le faire !!

image330 image327 image328 image329
Si je me résume, en supprimant le début et la fin, ça peut le faire ! Mais ce n’est que le 30 !!
Le paysage en vaut le coup. La vallée de la Restonica est magnifique.

image334 image333 image337 image336 image338

Les petits passages en escalade sur les rochers m’ont bien plu. J’ai pu échanger avec des personnes d’une gentillesse remarquable. Nous avons été chouchoutés par les bénévoles. Ils nous obligeaient presque à manger, nous arrosaient nos têtes, nous encourageaient sincèrement…
Ma première impression à l’arrivée : plus jamais ça !
Ma dernière impression avec du recul : Dur, mais tellement beau !


LA RESTONICA par JC

Pointage de départ, briefing de course, les feux de bengales s’allument, c’est le départ !

image323 image322
Je stresse et me place sagement derrière car de toute façon il sera impossible de partir en courant car on grimpe directement dans les petites ruelles de Corté. Pas le temps de s’échauffer ou d’étirer le pelletons, c’est parti pour 7 km de montée et 1200 de D+, j’ai prévu de faire cette côte en 2 H environ.

20150711_061650

Le soleil se lève on aperçoit Corté dans la vallée

20150711_065425

Le premier ravito

Le premier ravito est placé aux sommets et je pointe en 1H50, les bénévoles sont très accueillants et font le plein des gourdes de tous les coureurs, ce sera de même sur tous les ravitos. Je mange un peu, je repars tranquillement et on suivra une piste qui sera la seule partie roulante de ce trail !!
Le ravito suivant a été avancé de 2 km pour permettre le suivi live. On redescend vers le refuge nommé A Sega., pour ensuite remonter vers le lac Nino.

20150711_081720

Le refuge A Sega

 

20150711_084946

Le parcours est magnifique, on serpente à travers la forêt de pin Laricio pour ensuite atteindre ce lac d’altitude. Je suis avec un groupe d’une dizaine de coureur et l’allure est très correcte pour moi, je me rafraîchis souvent le visage à chaque traversée de ruisseau, merci Cris pour le conseil !

20150711_104058

Le ravito du lac Nino

20150711_104053

Assis je contemple le lac Nino

20150711_104334

Les chevaux en libertés

On aperçoit les coureurs qui repartent sur l’autre côté de la montagne, le ravito est là (km 29), je fais une bonne pause et mange bien car je sais que la partie suivante sera dure.
On part sur une portion du célèbre GR20, le sentier est technique mais agréable à courir. Nous passons devant 2 gîtes et croisons quelques randonneurs.

20150711_124704

La brèche est au centre de la photo

20150711_120229

Je suis avec un coureur qui connait bien le sentier et il me dit que pour se rendre à la brèche (Bocca alle porte à 2200m d’altitude) nous en avons pour environ 2 H, il est midi le soleil commence à bien taper, il me distance dans la côte, la progression est très difficile, je marche sur une mer de rocher sans voir le moindre sentier et en cherchant la rubalise. 3 autres coureurs me rattrapent, des randonneurs nous indiquent une source sur le chemin, elle est bien cachée mais l’eau fraiche me fait le plus grand bien.

20150711_123239

20150711_130015

La brèche Boca Alle porte est en vu

 
Nous repartons ensemble finir cette ascension interminable (toujours dans une mer de roche) pour voir enfin cette brèche. Des bénévoles sont présents pour nous encourager, cela fait bien plaisir, je me dis que derrière il y aura un sentier pour pouvoir enfin mettre un pied devant l’autre sans avoir à chercher sur quel rocher poser le pied mais en fait aucun changement toujours un océan de rocher, nous sommes toujours sur le GR20, je comprends mieux la difficulté de ce GR.
Nous sommes plus que 2 et nous cherchons les passages, le balisage est très discret, je pense aux coureurs de l’Ultra trail qui sont passés cette nuit dans cette portion !!!!

20150711_130650

De la brèche on aperçoit deux magnifiques lacs (Melo et Capitello)

Après une bonne heure en descente (pour environ 2 Km) nous arrivons au ravito et pointage de Bocca a Soglia (40km), bonne pause là aussi, un bénévole nous dit que le sentier est meilleur pour arriver au prochain ravito (4,5KM). Cela me rassure et je me dit que l’on va pouvoir trottiner un peu, mais en fait pas du tout, on navigue toujours à vu et on saute de rocher en rocher, pas le moindre sentier juste un ruban qui nous guide de temps en temps. On voit les hélicos passer aux dessus de nos têtes, on apprend qu’un coureur s’est blessé au poignet dans cette portion, du coup nous redoublons d’attention car avec la fatigue les appuis sont moins assurés, plus d’une heure après nous arrivons au ravito de Grotelles, il y a foule car une route mène à ce point qui est un départ de rando pour voir le lac Mélo.

20150711_140549

Le lac Mélo

Une très grosse pause s’impose, au pointage on me dit que je suis environ à la 110ième place, je suis bien content de l’apprendre, car je vois beaucoup de coureurs qui abandonnent ! J’ai un peu mal aux pieds, la kiné vérifie l’état de me pieds, je n’ai pas d’ampoule, juste une grosse irritation, un coup de bombe et quelques massages plus tard cela va mieux, je me ravitaille toujours, soupe de vermicelle, lonzo, saucisse, tout est bon !!!
Je repars en forme avec un coureur corse qui connait le chemin de part cœur, je sais aussi qu’à la suite de cette descente il y a la dernière difficulté de ce trail une montée de 4km et 800m de D+ pour arriver sur le plateau d’Alzu, cette montée sera rude mais il y a un sentier et on sait où mettre les pieds !!!! Quelle chance !!!

20150711_172400

Le ravito du plateau d’Alzu

Le ravito est en vu, dernière grosse pause, je dévore un fromage frais de tout cœur avec toujours de la charcuterie à volonté ; il reste 14 km avec un profil descendant jusqu’à la citadelle de Corté.
Dans ma tête le plus dur est fait mais ces derniers km seront pénibles car le sentier est toujours autant technique, je pense que même les plus mauvais sentiers cévenols sont meilleurs que celui-ci !!!! , j’alterne donc marche et course en fonction du terrain. Je suis content car j’arrive encore à courir dans les petites côtes lorsque le sentier le permet. Je regarde mon tél car depuis longtemps pas de réseau et donc impossible de prévenir Cris pour lui dire que je prévois d’arriver vers 20H, la vallée se dégage et Corté est en vue !! vite un coup de tél pour la rassurer un peu, un dernier petit ravito et il reste 6 KM de ce maudit sentier !!!

image340
La citadelle est là, 500m de goudron, cela fait drôle de poser le pied à plat sur un sol stable, je traverse la ville avec les multiples encouragements des passants et enfin je vois la ligne d’arrivée avec toute la famille qui m’attend depuis un bon moment, dernier sprint ensemble et je franchis cette fameuse arche d’arrivée en 14H43.
Ce parcours de trail est tracé dans un environnement particulier avec des difficultés techniques nombreuses sur tout le parcours et même si j’avais été prévenu, je n’imaginais pas ce parcours autant difficile. Un grand merci à tous les bénévoles qui pour certain avaient plus de 3 H de rando avant de trouver une route d’accès !!, qui nous ont accueilli avec une extrême gentillesse. Les paysages Corse se méritent et font payer cher ceux qui s’y aventurent. Bien content d’avoir fait et réussi ce magnifique Trail.

9 Commentaires

  1. JackyJacky07-19-2015

    Magnifiques photos et beaux récits. C’est un paysage superbe, et une course sûrement très dure. Bravo à vous deux. :idea: Et je vois que je ne suis pas le seul à courir sous l’eau :hehe:

  2. JphiJphi07-19-2015

    Bravo à tous les deux pour vos courses ! Avec cette chaleur ça n’a pas du être facile, et ça a probablement contribué à multiplier les distances… Ce qui m’a marqué pendant le suivi live du forum, c’est que vous avez grimpé la première grosse montée de 2h, commune mais avec quelques heures de décalage, avec seulement quelques secondes de différence ! :o On voit que vous vous entraînez ensemble :wink:
    Beaux paysages de montagne corse…
    JC, j’ai l’impression que tu t’engages doucement vers l’ultra non ? :siffl:

  3. nouveltnouvelt07-20-2015

    Ces paysages sont magnifiques ! Un très grand bravo à vous deux !

  4. RomainRomain07-20-2015

    Bravo à tous les deux et merci pour le reportage. Fallait le faire :happy:

  5. ChristineChristine07-21-2015

    Encore bravo à vous deux :wink: Je ne doute pas de la difficulté des deux parcours :boftong: mais vous avez été récompensés par les paysages :wink: :idea:

  6. DUMAS MarylineDUMAS Maryline07-26-2015

    Un grand bravo à vous 2 pour ce trail ! Quel courage, et où allez-vous chercher toute cette force, persévérance et détermination.

    Félicitations encore, je vous admire
    Maryline

    :clap:

  7. Jean-ClaudeJean-Claude07-26-2015

    Un grand merci pour toutes vos réponses, un grand moment que j’avais envie de vous faire partager.
    @ JPHI : Pour les ultras, pas encore envie, mais il ne faut jamais dire jamais !!!!

  8. PALPACUER PascalPALPACUER Pascal07-26-2015

    Très beau récit de vos 2 “escapades” et des commentaires merveilleux. Mais surtout un grand bravo et grand respect pour votre engagement à vous deux.
    Belle performance individuelle dans une course collective.
    Pascal

    :wink:

  9. CristelleCristelle07-27-2015

    Un grand merci à vous tous pour vos commentaires, ça fait plaisir !!
    @mary et pascal : qui sait, ça peut vous donner envie… vous n’êtes pas loin du trail en faisant du treking… :wink2:

Laisser un commentaire

X
X